6 juillet 2018
Québec
0 messages
Partager
44ème Session de l’APF à Québec
Guillaume Soro partage son expérience à la Conférence des Présidents

Le Président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire, SEM. Guillaume Kigbafori Soro, séjourne actuellement à Québec dans le cadre de la 44ème Session de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie (APF). Il a été accueilli chaleureusement, ce jeudi 05 juillet 2018 au Parlement du Québec au Canada par le Président de l’APF, par ailleurs Président de l’Assemblée nationale du Québec, M. Jacques Chagnon, et plusieurs de ses homologues.


Au cours de la première table-ronde sur le thème : « Comment améliorer la représentation de la société au sein des parlements francophones ?, l’honneur est revenu au premier Vice-président de l’APF de prendre la parole en première position. Dans son intervention sur ledit thème, le PAN Guillaume Soro a mis particulièrement l’accent sur la prise en compte des aspirations des populations dans le travail législatif.

Cet atelier conjoint entre Présidents d’Assemblée nationale et Secrétaires généraux de parlement se veut une occasion de renforcer le lien précieux entre les présidents et leurs secrétaires généraux, à travers une discussion ouverte sur un thème combinant à la fois les enjeux administratifs et politiques : « Comment favoriser le rapprochement entre le Parlement et les citoyen(ne)s ? »

Thème qui a permis aux participants d’échanger et de réfléchir sur les meilleurs moyens – tant administratifs que politiques – pour faciliter l’accès des citoyen(ne)s au Parlement et les intégrer aux processus législatifs.

Selon le Président Guillaume Soro, ’’les moyens sont nombreux pour sensibiliser et intéresser les citoyen(ne)s, jeunes et moins jeunes, à la démocratie et à la vie politique. L’un d’eux est l’ouverture du Parlement aux citoyen(ne)s. Toute chose qu’il a magnifiquement réussie au sein de son Parlement en Côte d’Ivoire avec les visites d’écoliers, d’élèves, d’étudiants et même de corps légalement constitués. Cela, selon lui, "non seulement participe à un meilleur accès au Parlement, par l’intégration du Parlement dans la ville, par la tenue de visites guidées, par la mise en place d’expositions artistiques ou à caractère historique ou par une offre éducative diversifiée –, mais aussi par une ouverture numérique. "

En effet, les diverses utilisations du numérique par les parlements francophones – site web, diffusion des travaux parlementaires en ligne et à la télévision, archives publiques, accès numérique aux données parlementaires, etc. – leur permettent d’être à l’avant-garde du renforcement de la démocratie au sein de leur collectivité.

Les participants ont également identifié les méthodes et les mécanismes permettant d’encourager la participation directe des citoyen(ne)s aux différentes facettes des travaux parlementaires. Les secrétaires généraux et les président(e)s ont aussi discuté de la tenue publique des travaux parlementaires, que ce soit en plénière ou en commission. Des outils comme les pétitions (sur papier ou en ligne), les consultations publiques ou les rencontres avec les élu(e)s ont été présentés.

C’est dans un climat détendu et bon enfant que Guillaume Soro et ses homologues Présidents d’institutions et Secrétaires généraux ont réfléchi ce jour aux meilleurs moyens d’intégrer les citoyen(ne)s aux processus législatifs, de façon à contribuer à la légitimité et à la confiance envers les institutions démocratiques.

Cette table-ronde a été pour les président(e)s et les secrétaires généraux une belle occasion pour présenter leurs expériences et bonnes pratiques en matière de rapprochement entre les élu(e)s et les citoyen(ne)s, notamment en ce qui concerne l’ouverture et l’accessibilité du Parlement ainsi que la participation directe des citoyens aux travaux parlementaires.

Les interventions ont été modérées par le Président de l’Assemblée nationale du Québec, M. Jacques Chagnon.

Louis Konan


Votre message...