26 décembre 2017
Noel à Bouaké
0 messages
Partager
Noel à Bouaké
Issa Doumbia : Conseiller du Président SORO : « Le pacte entre Bouaké et Guillaume SORO est solide »

L’occasion de la Fête de Noël a été mise à profit, ce samedi 23 décembre 2017, par M. Issa Doumbia, conseiller technique de Guillaume SORO pour venir représenter le Président de l’Assemblée nationale à la cérémonie de remise de cadeaux aux enfants de Broukro à Bouaké.

Le conseiller technique a saisi cette tribune pour livrer le message du Chef du parlement parrain de la cérémonie. Il a invité les enfants au travail et exhorté les parents à accompagner les enseignants dans leur effort d’encadrement avant de mettre en évidence les sentiments réels et les valeurs fortes que Guillaume SORO accorde à la ville de Bouaké.

Un large extrait de son intervention :

« Nous sommes ici pour célébrer la Fête de la Nativité au sein de l’école primaire publique Broukro 2. Pour cela, permettez-moi déjà de dire merci à la notabilité de Broukro avec à sa tête la Reine MERE. Lui dire merci pour son soutien à toutes nos activités. Nous saurons transmettre cette marque de reconnaissance de la REINE au Président de l’Assemblée nationale, son fils Guillaume SORO.

Le jour où je recevais les instructions du Président de l’Assemblée pour venir le représenter à cette cérémonie, je peux vous dire que j’étais loin de m’imaginer une telle mobilisation. Je voudrais du fond du cœur, vous dire merci pour ce déplacement massif. A travers vous, dire merci à madame Kadio, initiatrice de cette belle cérémonie.

Mesdames et messieurs, cette forte mobilisation de votre part n’est pas surprenante. Parce qu’il s’agit de la question des enfants. Et ce sujet concerne chacun de nous au plus haut point. Parce qu’il est question de l’avenir de nos familles de notre pays. Un enfant, c’est l’espoir de la famille, c’est l’espoir d’un pays.

Bien sûr, l’événement, c’est pour célébrer la remise effective de cadeaux aux enfants à la faveur de la Fête de noël. Mais à travers cette cérémonie, retenez que c’est le signe d’une profonde affection du Président de l’Assemblée nationale, Guillaume Kigbafori SORO, envers les enfants de la Côte d’Ivoire en général et des enfants de Broukro en particulier. Il convient pour ma part, de vous faire remarquer que vous devez voir à travers ma présence ici, ce jour, l’attachement profond du Président de l’Assemblée nationale Guillaume SORO à la cause des enfants de Bouaké.

Chers parents, Je voudrais vous rappeler ici que le pacte entre Bouaké et Guillaume SORO est solide et rien ne pourra lui faire oublier la ville de Bouaké. Tant qu’il le pourra, il ne lésinera pas sur les moyens, lorsqu’il sera question de poser des actions qui œuvrent pour l’épanouissement des enfants de cette ville.

Le Président de l’Assemblée nationale attache un grand intérêt à la question du bien-être enfants. Et il accorde un intérêt particulier à cette ville de Bouaké qui a marqué aussi bien sa vie scolaire, syndicale et politique.

Donc Guillaume Soro et Bouaké c’est un lien sacré qui ne pourra jamais être rompu. C’est pour cela quand il a été saisi, il nous a instruits de venir avec des cadeaux pour permettre aux enfants de Broukro de fêter la noël dans la joie. Sachez que tout ce qui concerne les enfants, le Président Guillaume SORO n’hésitera pas a apporter son soutien. Surtout quand cela se passe à Bouaké.

Il le fait aussi au nom de l’Union, la solidarité, la fraternité et le renforcement de la cohésion entre les Ivoiriens. Parce que, un enfant épanoui ne constitue pas un danger pour la société. Et il m’a demandé de vous dire qu’il compte sur vous pour être des ambassadeurs de la réconciliation.

Nous sommes dans une école, et j’aimerais à présent me tourner vers nos frères enseignants pour qui le Président Guillaume SORO m’a chargé d’adresser un mot. Il m’a demandé de leur dire particulièrement merci pour le métier noble qu’ils ont accepté d’exercer avec dévotion. Chers enseignants, vous êtes chacun à son niveau un agent de développement. A travers votre rôle de formateur et d’éducateur à la base, vous constituez ce point de départ de l’édification intellectuelle, économique, culturelle d’une société qui aspire à l’émergence. Votre fonction est essentielle dans le développement d’un pays comme la Côte d’Ivoire.

Donc, chers enseignants, votre responsabilité est grande dans l’édification morale et intellectuelle des citoyens de demain.

Aux parents, j’aimerais dire ceci ; Chers parents, il vous appartient, il nous revient à nous, d’accompagner les efforts abattus par les enseignants, qui, parfois travaillent dans des conditions difficiles. Nous, parents d’élèves et les enseignants, nous sommes les deux faces d’une même médaille. Pour cela, nous devons redoubler d’effort dans l’éducation de nos enfants.

Nous parents d’élèves et enseignants, sommes indissociables, et nous avons un travail de complémentarité mutuelle à mener chaque jour, pour donner à la Côte d’Ivoire des citoyens qui ont à cœur le respect des valeurs sociales et de la chose publique.

Nous les parents, nous sommes les premiers éducateurs, donc, nous devons avoir une attention plus poussée, garder une vigilance constante sur le comportement de nos enfants. Cela, permettra non seulement à l’enseignant de travailler aisément pour accomplir pleinement son rôle d’éducateur, mais surtout, de donner à la communauté une jeunesse qui respecte les valeurs de la société. A nos enfants, vous devez constituer d’abord une fierté, pour vos parents et pour vos enseignants. Chers enfants, désormais, vous devez être des modèles. Vous avez à présent l’obligation et le devoir de mériter les cadeaux que votre parrain vous a offert. Vous devez respecter vos parents, vous devez respecter vos enseignants, vous devez respecter vos aînés. Pour finir je vous invite à étudier consciencieusement, pour que demain, vous puissiez avoir d’autres cadeaux de la part de Guillaume SORO qui aime les enfants courageux, travailleurs et respectueux.

Bonne Fête de Noël à tous, je vous remercie ».

Propos recueillis et retranscrits par Maiga Idrissa (envoyé spécial à Bouaké)


Votre message...